Search
  • Joëlle - JT Communication

Se lancer comme indépendant ?



Vous pensez à vous lancer comme indépendant ? Voici quelques avantages et inconvénients de ce statut.


Avantages


1. Vous choisissez comment et pour qui vous travaillez


En tant qu’indépendant, vous pouvez travailler sur projet chez vos clients, soit en direct, soit via une agence qui vous recherche des missions (comme Secretary Plus Outsourcing Solutions ou OM Careers par exemple). Mais vous pouvez également travailler de chez vous en proposant vos services, donner des formations ou ouvrir une boutique. Rien ne vous empêche non plus de cumuler différentes activités (faire des traductions, donner des cours de yoga et devenir coach de vie par exemple). Les possibilités sont infinies ! De plus, si pour une raison X vous ne voulez plus travailler avec telle société, vous pouvez stopper la collaboration.


2. Vous avez une grande liberté


La liberté n’a pas de prix ! Déjà, vous déterminez vos horaires. En fonction de votre activité, rien ne vous empêche de travailler la nuit, de commencer tard ou de faire un long break pour vous rendre chez le dentiste ou pour aller chercher votre petit bout à l’école. Tant que le job est fait dans les délais convenus avec le client, vous le faites quand et où vous le voulez.


3. Vous n’avez pas de patron


Une relation client-fournisseur est très différente d’une relation employeur-employé. Un client apprécie généralement à sa juste valeur les efforts fournis et la qualité de votre travail, ce qui est très stimulant. En tant que salarié, vous pouvez bien ou mal tomber… De plus, chez un employeur, vous êtes actif dans un seul secteur. En tant qu’indépendant, vous êtes généralement en contact avec différents clients et donc divers secteurs, ce qui est très enrichissant.


4. Vos heures sup sont rémunérées


À l’exception des tâches administratives, du suivi commercial ou des devis sous-estimés, les heures prestées sont en principe facturées. Ce qui n’est pas toujours le cas comme employé. Dès lors, si vous travaillez beaucoup d’heures pour vos clients, vous pourrez les leur facturer… Mais attention, et cela nous amène aux inconvénients, plus vous gagnez, plus vous payez d’impôts.


Inconvénients


1. Les impôts


Si vous travaillez beaucoup d’heures, vous passerez automatiquement dans des tranches supérieures d’impôts. Ex : 50 % à partir de 39.660 €. Consultez le site de Deloitte pour un aperçu des tranches. Alors, est-il intéressant de travailler énormément, de bien gagner mais de le remettre à l’État ? Sans compter qu’au niveau équilibre vie privée-professionnelle, ce n’est pas génial !


2. Vous devez assumer maladie et congés


Une chose est claire : pas de travail, pas de rentrée. Votre tarif couvre donc aussi vos périodes de congé et de maladie. Idéalement, il faudrait mettre cet argent de côté. Mais dans les faits, ce n’est pas toujours évident. Notez qu’il existe des assurances comme Secure Up pour vous mettre un minimum à l’abri en cas d’accident ou de maladie de longue durée, mais il y a un délai de carence de 60 jours.


3. À vous la prospection


À moins de faire appel à une agence de recrutement qui recherche des missions pour vous, comme mentionné ci-dessus, vous devez trouver vos clients et donc prospecter (e-mail, téléphone, etc.). Si vous n’êtes pas un vendeur né, suivre une formation peut vous aider. Si vous êtes employé et en période de préavis, renseignez-vous sur Cefora, votre formation sera gratuite ! Pour vous aider à trouver des clients/missions, vous pouvez aussi vous affilier à FreelanceNetwork par exemple.


4. Cotisations sociales basées sur des revenus antérieurs


En tant qu’indépendant, la première chose à faire est de s’inscrire à une caisse d’assurances sociales pour indépendant. Chaque trimestre, vous devrez verser des cotisations sociales. La première année, vous paierez une cotisation provisoire ou une cotisation basée sur le revenu estimé. Après quelques années d’activité par contre, ces cotisations se basent sur les revenus d’il y a 3 ans. Si pour une raison X, votre chiffre d’affaires actuel baisse (fortement), vous devrez payer des cotisations sociales basées sur des revenus supérieurs. Vous pouvez demander un recours mais devrez solidement le justifier, preuve comptable à l’appui. De plus, si vos revenus actuels augmentent à nouveau en cours d’année, je vous conseille vivement de payer le supplément de cotisations sociales, sous peine d’être redevable d’une amende de près de 20 % du montant supplémentaire dû !


Être indépendant est vraiment un choix de vie. Il faut bien s’informer et tenir compte de tous les aspects légaux pour éviter les mauvaises surprises. En tout cas, le nombre d’indépendants ne cesse d’augmenter. C’est bien la preuve qu’en gérant bien les choses, nous nous y retrouvons. Pour ma part, je n’ai jamais été aussi heureuse au travail :-)


Vous voyez d’autres avantages et inconvénients ? N’hésitez pas à réagir à mon blog.


Amitiés, Joëlle

22 views

© 2019 by JT Communication